Le printemps des poètes à St Germain des Essourts

Trois verres, je me mélange les pieds

Ta mère m’accuse de tous les maux

Viens fille ! On repart au bistrot

En amour véritable joaillier

Il épuise toute une poésie

Corps dépouillé des secrets – corps transi