L-M-N

Miroir : Le miroir est devant moi. Je le vois, je sais qu’il est à sa place. Écran brillant, espace vide. Visage effacé, disparu, dissous, je ne me vois plus, je ne me sens plus, suis-je encore vivante ? Ferme les yeux, respire lentement, écoute ce cœur qui bat calmement. Lève la main, caresse ce visage, sèche les larmes qui coulent abondamment. L’esprit s’est absenté de ton corps épuisé, tu l’as oublié, mis de côté, tu voulais en sortir, fuir, peut-être bien mourir. Reviens à toi, ouvre les yeux, plonge le regard dans ce miroir.

Depuis combien de jours je ne me suis pas vue, pas regardée ? Depuis combien de mois je me suis oubliée, absentée ? J’approche ma main du miroir et dessine doucement le contour du visage. Enfin l’esprit est de retour, il fait battre le cœur qui avait disparu. Je ne saurais le perdre à nouveau, je ne peux plus l’abandonner. M.Odile Jouveau

Narines : Si dilatées que les insectes s’y engouffrent surtout lors des descentes vertigineuses à vélo. Pourtant si pratiques pour décider que le gâteau au chocolat est cuit, que la couche du petit dernier déborde… comme mon désir pour toi. RMQ