Le rayon vert – 2

« Ah, que le temps vienne où les cœurs s’éprennent. »  Il avait toujours aimé ces vers dont l’auteur lui avait depuis longtemps échappé. D’ailleurs, qui les avait écrits lui importait peu, seul le sens et la mélodie comptaient à ses yeux. Ce matin-là, il s’était comme souvent laissé aller à le poursuivre… « le temps des amours, … Lire la suite Le rayon vert – 2

Le rayon vert

« Ah, que le temps vienne,                                                                    Que les cœurs s’éprennent. »   La fracture est consommée. Eux, dont on aurait dit que l’horizon semblait infini, sans limite, sans la moindre trace de diffraction. Jeunes déjà, Jeanne et Jean avaient, avant même de se connaître, tellement de points de convergence. Plutôt rêveurs, l’un aussi bien que l’autre, … Lire la suite Le rayon vert

Diffraction sans bord

    Diffraction Diffusion de lumière en fractions dispersées. Actions diffuses, rebonds fracturés des sons.                                   Difficulté de l’ion à se rétracter. Action d’un différentiel fracassé.   Sans Quatre lettres de sang pour un océan de vide. Entre deux s, un vide abyssal.                                    Vidé de tout son sang. L’an, ôté de ses extrémités.   … Lire la suite Diffraction sans bord

Feuillets coupés, vers déviés

feuillet déchiré, dizain incomplet… Mais enfin, comprenant l’aventure Qu’ayant la nuit déjà traversée. Je puisse imaginer Et du nom la nommer Rêver la sérotine, inclusion innominée dans Le tableau nocturne Des animaux dispersés dans la nuée stellaire Et, loin du brouhaha terrestre L’élaborat factice D’un Chloer noctiflore et gracile Marie-Odile               Mais enfin, criais-je, … Lire la suite Feuillets coupés, vers déviés