Cut-up

Chère Isadora,   S’il te faut repartir, prends appui contre une maison sèche,

Souvenir d’enfance

Cette année-là, en octobre 1958, il a automné pour de vrai dans ma vie de petite fille… Jusque-là, il n’automnait pour moi que dans les poèmes de Lamartine ou de Maurice Carême : les arbres y prenaient des teintes de feu, l’on y ramassait des pommes, on y faisait griller à la cheminée les châtaignes ramassées … Lire la suite Souvenir d’enfance

Lumières d’automne

papier peint réalisé par Danielle Fayet Craqu’ le tapis Vient la souris En goguette Guette en curieuse Tout’s les bilieuses C’est la fête   Elle tourbillonne Elle folichonne Feuille d’or Puis fait la folle Puis farandole Et s’endort   Long’ nuit d’ivresse Et jour de liesse Euphorie Douceur de l’air Un moment clair Symphonie Danielle … Lire la suite Lumières d’automne

Cure de chantilly

— Et pourquoi un autre jour ? — Parce que la patronne n’est pas là. Et en même temps, le vieux et l’enfant ont dit : — C’est ma fille — C’est ma mère. — Très bien. Je reviens demain. Et je suis sortie. La fillette avait lâché sa corde à sauter et elle m’avait suivie dans … Lire la suite Cure de chantilly

La noirceur du blanc… oxymores – 3

Pénombre lumineuse   C’est folie raisonnable Que de se hâter lentement Dans une étroite immensité,   C’est folie raisonnable Que de jeter un regard aveugle Sur ce fragile granit,   C’est folie raisonnable Que de pousser un cri silencieux De gaîté triste   Rudesse douce ou douceur rude Rondeur carrée ou carrément ronde Valse immobile … Lire la suite La noirceur du blanc… oxymores – 3