Ballade du confiné baladé

En ces temps de confinement

Où pour survivre, il faut subir

Enfermement, isolement

Rester chez soi, ne pas sortir

Comment alors passer le temps

Et oublier la promenade

Ne pas se faire de mauvais sang

A quand de nouvelles balades

 

Chut ! Nous disent nos gouvernants

D’abord il faut anéantir

Notre ennemi en astreignant

Tout un chacun à ne sortir

Qu’une heure par jour en bannissant

Accolade ou embrassade

Oublier les amusements

A quand de nouvelles balades ?

 

En attendant, que font les gens

Temps de travail ou de loisir

Pavillon ou appartement

Avec jardin n’est pas le pire

Il fait si beau c’est le printemps

Le soleil brille et l’escapade

N’est pas de mise pour le moment

A quand de nouvelles balades ?

 

Les gens se croisent d’un air méfiant

Masqués, asphyxiés, maussades

Ils ont besoin d’air vivifiant

A quand de nouvelles balades ?

Annie Brottier