Sur un tableau de Magritte

Magritte – La mémoire.

Une tête, masque funèbre, surgit d’un sol gris, plaque d’acier poli. Les yeux clos d’un voile de tristesse portent la marque d’un deuil, souvenir cruel ravivé par un sanglant éclat carmin. Sa chevelure, casque lourd et ordonné, marmoréen, amplifie l’impression de mort. Une sphère, peut-être projectile ayant causé la blessure, peut-être rappel du globe terrestre, est posée près de la tête. Une palissade aux couleurs de pelage fauve, isole ces symboles funéraires d’un ailleurs peut-être plus lumineux. Un ciel pâle, lavis bleuté, ouvre sur un lointain d’une froideur hivernale.

Dominique Benoist