Vous avez dit underground ?

photo de Raphaël Dallaporta

 

Underground, c’est le sous-sol,

Underground, c’est la terre et ses richesses le pétrole, le charbon…

Underground, c’est le tréfonds et les volcans

Underground, c’est ses habitants, vers de terre, rats, taupes…

Underground, c’est les constructions des hommes, catacombes, tunnels, souterrains, subway

Underground, c’est l’exploitation des hommes, ses nuisances : pétrole, charbon, métro…

 

Mais pourquoi écrire là-dessus, pas bien drôle !

 

Underground, c’est la créativité, les mouvements qui ont jailli des caves

la musique du Velvet, de John Cage et de Lou Reed, Iggy pop et de Bowie

la littérature de la beat génération

la peinture d’Andy Warhol, et la peinture de rue,  les graffitis et les aérosols

 

Underground, c’est tout un état d’esprit : nouveauté, libération, contestation, anarchisme,

un jaillissement né dans l’obscurité des profondeurs

 

Underground, c’est la consommation de drogues LSD, cocaïne, joints et paradis artificiels

 

Underground, c’est liberté, sexualité libérée, débridée, amoralité, ambivalence

 

Underground, c’est à toute les époques une culture émergente, une contre-culture, une culture contre l’ancienne… toujours du mouvement, techno, hip hop, rap, street art..

 

Underground, du sous-sol au hors-sol.

Nicole