Entr(e)voir – Le mur

Croquis de D.D’O inspiré des photos

de Samar Hazboun, photographe, palestinienne,

lors de l’exposition entr(e)voir au Pôle des savoirs à Rouen

 

Et, le temps passant,

Le nomade a perdu ses pieds,

Souvent, contre sa volonté,

Alors, il s’est protégé, vaillant.

 

Fussent de pailles ou d’arbrisseaux,

Fussent de pierres ou de bétons,

Il a élevé des murs, un toit pour se protéger de l’eau,

Palissade éphémères ou murs en surplomb.

 

Puis il y crut, alors il monta cité.

Les murs protègent, les murs structurent,

Les murs rassemblent, évitent de s’éparpiller.

Aux bouts des siècles, il avait tout fait, pour que la vie dure.

 

Mais aujourd’hui, il a découvert, horrifié,

Que la structure pouvait déstructurer.

Infranchissable dans ses hauteurs ou bien en barbelé,

Le mur bénit, prive aujourd’hui de liberté.

 

Déjà certains, ont perdu leurs pieds, à tout jamais.

 

D.D’O