Respiration – 8

Flotter l’air de rien,                                        Sainte inspiration,

Artère ouverte , l’esprit                                 – Qui submerge mes poumons

Si léger, j’inspire.                                           Guidant mes pensées

 

Vive libération,                                              Veine respirant,

Expulsés sont mes soucis,                           – Expirer puis exulter,

Une expiration.                                              Âme transcendante.

 

Je dois dépasser ma rétention et traverser ce grand couloir sombre, dépourvu de tout éclairage, surpasser ma phobie, alors, je m’engage, décidé, un pas, deux pas, mes veines se resserrent, mes tempes s’affolent, mes oreilles bourdonnent, j’inspire au mieux, expire comme je peux, je transpire mais, j’ai froid, ai-je au moins parcouru les cinq à six mètres qui m’emmèneraient à la moitié de cette saloperie de couloir, mon cerveau se brouille, je ne sais plus où je suis, mes pensées sont confuses, je perds mon équilibre, je manque d’air, j’explose, plus rien.

D.D’O