Respiration – 11

D’air frais insufflé

les poumons gonflés de vie

motivent l’esprit

 

Un dernier souffle de vie

relâche ton ventre

te vide, mort – plus rien

 

C’est d’abord le ventre qui se soulève, s’assouplit, puis les poumons gorgés  d’air frais qui se gonflent, soulèvent la poitrine, et la sérénité envahit l’esprit le temps de retenir la respiration quelques instants, le temps qu’il faut pour décontracter le corps, laisser le sang circuler, irriguer la plus infime cellule de ce qui nous compose, jusqu’au moment où l’air inhalé  emportant les éléments viciés s’échappe lentement pour laisser place à la prochaine inspiration, un souffle nouveau.

Annie