Un souvenir d’enfance

(Lié à un évènement historique)

Je me rappelle un jour de printemps, en arrivant à l’école, j’ai trouvé une ambiance de très grande fête. Quelque chose de très important c’était passé. Le programme avait été chamboulé et nous avions tous appris que Gagarine, un russe, était le premier homme qui ait tourné dans l’espace, autour de la terre. J’étais petite, je ne comprenais pas très bien l’extrême performance.

Le soir, mon père, également très impressionné, m’avait bien expliqué l’ampleur de la réussite et les ouvertures scientifiques que ça engendrerait.

Aujourd’hui, je pense que mon père était un visionnaire mais, qu’à l’époque, il ne pouvait pas tout imaginer, surtout l’impact politique de l’événement.

Les russes avaient déjà envoyé des chiens dans l’espace, Laïca était célèbre dans les pays de l’Est. Mais un homme ! … Ça changeait tout ! La conquête de l’espace est passée d’un divertissement russe à une compétition mondiale.

Pour faire encore mieux que les russes, les américains ont marché sur la Lune. Nous étions tous épatés à l’époque par la performance et surtout impressionnés par la rapidité et la précision de la mise en œuvre. Mais les retombées actuelles du voyage sur la Lune sont moindres que le tour de la terre de Gagarine.

Aujourd’hui tout tourne autour de la terre et nous ne sommes pas pressés de retourner sur la Lune où il n’y a rien à voir. C’est la terre qui nous intéresse, la météo, le GPS, le téléphone, l’état de son bouclier atmosphérique. Et pourtant, la conquête spatiale a commencé avec la petite chienne Laïca et Gagarine, tous les deux, des russes.

ICD