Auprès de mon arbre

Du haut de mon Hêtre.

Me rappelant cet arbre, un événement marquant celui de la belle demoiselle aux yeux pétillants, le teint immaculé et halé pour le ravissement du groupe d’adolescents, dont votre serviteur, toujours le premier grimpant, aux branches du hêtre majestueux, fourni de faînes.

Me rappelant cet arbre, marqué par l’événement, celui de la belle demoiselle sans atour ni vêtements. Nudité absolue, pas même voilée du moindre cheveu, sourcils disparus, pubis exaltant. Lors, rivés, agrippés sur nos branches, le groupe décidant de taire l’événement.

Me rappelant cet arbre, devenu contre-événement, pour la belle demoiselle, qui plus tard, nous saluant, ignorant tout, jusqu’au lisible dans nos regards. Aujourd’hui encore, relatant l’événement d’une image fixée, du haut du hêtre sage, de la muse éclairée par le soleil aux rayons ardents.

Me rappelant cet arbre, temple désormais réservé, sanctuaire inaccessible dédié à la belle demoiselle. Les premières branches de mon arbre de vie, à douze ou treize ans.

D.D’O


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s