Blason ou « la présence des femmes au monde »

« blason » imaginé et créé par Daniel

Les femmes fécondité de la terre

Depuis toujours, la vie enracinée puise sa sève dans la terre nourricière

Une terre portée par les femmes

Pétrie sans relâche

Façonnée par amour

Nourrie du sein maternel

La sensualité émerge tel un parfum ineffable

Tout n’est plus que douceur, caresse et bienveillance

Cécile

« blason » imaginé et créé par Shirin

Expo : 38ème  salon de la déchirure à Rouen du 1er avril au 1er mai 2017
Je me suis attardée, pour mes fidèles lecteurs, sur l’œuvre de C….., LA GUERRIÈRE ILLISIBLE
On est tout d’abord frappé par le rouge qui envahit l’espace.
Le sang coule, la vie s’exprime en vagues pour déboucher sur une mort violente, les piquets de la répression trônent.
Mais l’auteur est femme, le noir de son destin s’adoucit de souvenirs de jardins, chaque recoin abrite une oasis. Le chant de Oum Kalsoum monte, la rondeur de l’instrument de musique évoque l’espoir d’une nouvelle vie, point de barrière, l’Afrique nous habite.
Un seul dernier conseil, allez vivre l’œuvre.

RMQ

Les jardins à naitre

 

Qui est né le premier, l’homme ou la femme ? Qu’importe, car là sont les jardins à naitre. Et toi, que me dis-tu femme jolie, toi qui viens de la matrice et deviens matrice à ton tour. Sans jamais cesser d’être tu accouches à chaque aube levée de l’enfant temps. Tu es donc joie amour et miroir d’âme. Mais dis-moi, que fais-tu de tes propres déchirures et de celles que nous t’infligeons, nous les hommes, un peu trop souvent. Je ne puis décemment trouver les mots à ta place, mais je sais depuis longtemps maintenant qu’il me suffit simplement  de te voir et non de t’apercevoir, de sentir ton souffle sortir de ta poitrine rassurante et non de juger ton corps, de m’associer à tes regards confiants et non pour qu’ils plaisent seulement à ma suffisance… Alors merci encore de faire naitre et renaitre en moi la joie la musique et l’amour et surtout l’espérance.

Daniel d’Oliveira

« blason » imaginé et créé par Cécile

L’amour et le pêcher

-Qu’avez-vous comme arguments pour vous défendre?

-Monsieur le juge voici ma plaidoirie : j’ai( … … …) Je voulais juste lui offrir mon amour. Toutes les parcelles de ma peau me rappellent les moments que j’ai passés dans ses bras, ses caresses, sa beauté, son désir…. Son regard me transperce de plaisir et de joie. Je prends le gout à la vie. Je l’aime et je veux vivre avec lui, me marier, avoir des enfants, comme les autres. Ne me condamnez pas, ne me jugez pas je vous en prie. L’amour n’est pas condamnable.

Shirin Vasseur

Pourquoi sensuelle ?

Ô, Orgueil divin, pour la beauté d’Ève,

D’abord tu fis, nue puis vite drapée,

La mère toujours, la Madone née,

Ô, Statue dressée, pour sans fin, le rêve.

Vénérée pourtant toujours transgressée,

Couverte mais trop, vite en nudité.

Sensualité, provocation,

Gourmandise pour la transgression.

Élégance, faut retenir.

Amour, amour, plus que désir,

Sensuelle oui, pour son plaisir.

De bronze, terre ou bien d’albâtre,

Le beau mâle, fait le bellâtre,

Pour elle jusqu’ au cœur de l’âtre.

            D.D’O

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s