SÌ !

si collage de Andrée

Si, oui, yes, ya, OK, da,

C’est le lot universel du féminin.

Depuis l’origine des temps

L’obligation d’accepter s’est imposée à la femme.

 

What for ?

Pour établir le pouvoir de l’homme,

Pour lui permettre de frimer

Et prendre la première place dans l’actualité.

 

Refuser l’omnipotence du masculin

Peut conduire au « virgin suicide »,

Mais pourtant, mes sœurs, il faut oser crier pour s’imposer

Et garder l’estime de soi.

 

Derrière le roi, il y a le mannequin :

Un croc en jambe et il s’écroule,

Ses certitudes mises à mal.

 

Alors, dites,

No, non, niet, nein, comme vous voulez,

Mais dites-le !

Andrée

4ème de couverture

Dans l’œuvre de Paul Sanva,  »Si », restera la marque de son deuil.

Le long de son récit, vous découvrirez le tourment de l’auteur. Voulait-il, en sa personne, représenter ces hommes que rien ne semble affecter? La violence de sa mise en scène parodie le suicide de toutes ses idées machistes, qu’il croyait encore vierges. Le noir et le rouge sont omniprésents dans le scénario. Mais que préfigurent ces couleurs?

D.D’O

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s