Que de vent!

Retrouvailles,

Contre vents et marées, nous nous retrouvions à la Toussaint depuis que nous avions terminé nos études. Un vent d’enthousiasme nous saisissait dès le début du mois d’octobre. J’avais eu vent que

Marielle ne serait pas dans le vent. L’affaire avait été éventée. Après avoir flotté au gré du vent, voilà qu’elle virait à tous vents. Peut- être passerait-elle en coup de vent et nous l’accueillerons d’un « quel bon vent t’amène ? ».  «  J’ai senti le vent du boulet » répondrait-elle. À force de vendre du vent et de la fumée qui sème du vent récolte la tempête !!

Sans un mot, nous filâmes comme le vent, au port. Équipées de nos coupe- vent, face à la mer,  nez au vent nous fîmes silence pour écouter le bruit du vent.

Florence P.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s