Le Golem de Tourbist

« Tous les soirs, je passe les premières heures de l’obscurité à remplir ces pages dont j’ignore si quelqu’un les lira un jour. »

Ainsi commençait la lettre étrange que Tiago me lut par un soir de décembre et qui devait, moi Esteban, me faire entrer dans le rôle qu’il avait choisi pour moi dans sa dernière pièce de théâtre: «Je veux une suite et pas une fin»

Tiago habite Buenos Aires dans un appartement proche de la place des folles de mai, qu’il conviendrait de renommer car elles n’ont de folles que la douleur qui les submerge depuis que leurs fils ont disparu.

Je soupçonne Tiago d’avoir choisi cet appartement à dessein pour les soutenir moralement, car Tiago sait être fantasque à ses heures et profond quand la nécessité se fait pressante.

Il est de quelques années mon aîné, il porte une barbe naissante et ses yeux sont rieurs et perçants.

Je l’ai choisi comme alter ego (ou bien est-ce lui qui m’a choisi? je ne saurais dire), un alter ego imprévisible qui orchestre qui je suis, où je vais et pourquoi.

Il sait me donner des énigmes que je reçois par mail, SMS ou par tweets.

Lire la suite


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s