Que de vent!

« Veille au grain petit, regarde droit devant toi ! La méditerranée est dangereuse avec ses sautes de vent et ses changements de direction, alors tiens-toi prêt à virer et attention au vent de travers »

Mon grand oncle me surveillait de près mais pour moi le vent était à l’optimisme. J’étais arrivé le matin en coup de vent, le nez au vent mais loin de jeter au vent mon énergie il me proposa, contre vents et marées, en s’écriant « quel bon vent t’amène ! » de me faire prendre un nouveau cap et de fendre le vent

« C’est pas du vent la vie, petit, cesse de virer à tout vent, de mettre fleurette au vent, tu as trop souvent du vent dans ton sac, viens avec moi, je t’emmène aux quatre vents, les forts, les vrais, ceux qui font grandir »

Il n’avait pas eu peur de prendre un vent le tonton, il ne vendait pas du vent lui, c’était du sérieux, du concret, chaque parole comptait. Sans avoir eu vent de quoi que ce soit, il toucha juste. J’avais envie de virer de bord, autant en emporte le vent, j’étais prêt à l’écouter. Fini les dispersions, il fallait que le vent tourne car mes amusements puérils s’éventaient, il fallait m’arrêter de flotter au gré du vent. Je devais me recentrer, c’était le moment de m’embarquer dans le grand vaisseau de la vie et de suivre ma boussole.

Josette


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s