Le vent m’emportera

Laisse moi partir, m’envoler

Laisse moi m’absorber dans les limbes

Rejoindre la matrice du ciel

Humer l’air, ma respiration,

Happé par la bruine du matin,

Sentir sur ma peau la rosée

 

Le vent m’emportera

 

Comme un ballon lié par un fil

Mon corps s’en va loin de toi

Ma main déjà quitte la tienne

Je flotte sans aucune attache

Que le mince souvenir de toi

Que restera-t-il de nous deux

 

Le vent nous portera

 

Dans la lande de nos vies

Nous avons marché côte à côte

Pourquoi fouler encore la terre

Jadis nourricière, elle s’assèche

Je ne peux plus frotter mes pieds

Le terrain spongieux m’engloutit

 

Le vent me portera

 

Cernée par le brouillard humide

Ta vision s’estompe hors du temps

Je pars ne sachant pas vers où

Mes doigts glissent amollis et doux

Rompant les dernières amarres

Qui me retiennent encore à toi

 

Le vent me portera

Josette


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s