Je me sens …

Je me sens fou quand la femme affole l’ensemble du peuple dispersé

Quand le souverain dérange l’histoire souterraine

Et quand l’imbécile du futur montre un mur chancelant

Je me sens folle quand l’artiste fabrique la disparition de l’automne

Quand le styliste achète la première étape

Et quand la conductrice tue les grands salons

Je me sens fou quand le collectionneur baigne la culture bourgeoise

Quand le peintre travaille une rêverie insensée

Et quand le notaire achève l’ombre du petit bois

Je me sens folle quand un insomniaque ennuie l’originalité de mon regard

Quand un enfant abandonné travaille un atome de vie

Et quand mon compagnon annote un projet de livre

Collectif


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s