Je suis le rouge, je suis partout et toujours

lumière rouge
lumière rouge

Quelle chance j’ai d’être  le rouge, je suis le feu, je suis…* la cape du seigneur, je suis le sang rouge vif qui coule des veines du vaincu

Je suis le soufre de l’allumette qui allume le feu, le flamboiement des bûches, la flamme excitée et enfin l’incandescence de la braise

Je suis la passion du flamenco, des robes volant, virevoltant et tourbillonnant  sous le rouge intimidé du soleil couchant

Je suis la passion dévorante, celle du jeu, non pas l’as de pique, mais l’as de cœur, celui de la carte rouge carmin

Cécile

*incipit , extrait du roman « Mon nom est rouge » de Orhan Pamuk

 Quelle chance d’être le rouge ! Je suis le feu* qui tourbillonne l’hiver au-dessus des bûches dans la cheminée. Je suis l’écharpe de Margot surveillant la marmite qui bouillotte doucement sur le foyer. Je suis la pelote de laine avec laquelle joue le chat,  les pommes que l’aïeule range soigneusement dans la corbeille, le fanal bringuebalant derrière le tracteur du père qui revient des champs et je suis les premières anémones devant la porte. Rouge, je suis le sang qui s’écoule de la volaille dépecée sur la table et le vin qu’on vient de monter de la cave. Je suis la chaleur qui se dégage de ce repas et de cette ambiance familiale

Andrée

Si j’étais un oiseau, je serais un perroquet

Si j’étais une fleur, je serai un coquelicot

Si j’étais le feu? La braise

Un légume? Une tomate

Un tissu ? Mon gilet

Un organe ? Le cœur

Un objet ? Une boule de Noël

Une planète ? Mars

Un véhicule ? Une Ferrari

Si j’étais une viande, je serai un rôti de bœuf

Une forme ? Un ballon

Un lieu ? Une place à Moscou

Une personne ? Une chinoise

Une artiste ? Anne Romanov

Et

Si j’étais un sentiment, je serai l’amour

Michèle

 

Si j’étais une matière je serai de la brique

Si j’étais un tissu je serai le manteau du père Noël

Une artiste ? Valérie Lemercier

Un élément ? Le feu

Un oiseau?  Le rouge gorge

Une alerte ? Un bouton rouge

Un légume ? Du piment

Et

Si j’étais un fruit je serai le fruit défendu

La pomme d’amour

Thérèse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s